EVASCOL

Vous êtes ici

EVASCOL

Une recherche pluridisciplinaire en sociologie, sciences de l'éducation et sciences du langage portée par le GRHAPES à l’INS HEA (Suresnes) et le Défenseur des Droits. EVASCOL : Évaluation de la scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV). EVASCOL, c'est apporter des données nationales pour améliorer les conditions de scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV) scolarisés dans le primaire et le secondaire.

EVASCOL étudie les conditions de scolarisation, en cherchant à repérer les freins et les leviers à un parcours scolaire réussi et en s'intéressant au ressenti des élèves et au point de vue des familles. L'étude porte sur les différentes étapes depuis les procédures d'accueil de l'élève à l'organisation de sa scolarité au quotidien, que l'élève soit inscrit dans des dispositifs spécifiques ou non, de type Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants (UPE2A), Unité PédagogiqueSpécifique (UPS), antennes scolaires mobiles, enseignement à distance ou enseignement spécialisé.

EVASCOL est articulée autour de 3 axes :

AXE 1 - Approfondir la connaissance sur les conditions effectives de scolarisation

EVASCOL établit un état des lieux des propositions institutionnelles, avec l'éclairage des différents acteurs impliqués dans le processus de scolarisation, puis s'intéresse plus particulièrement aux familles migrantes et itinérantes, à leurs attentes vis-à-vis de leur projet migratoire et au rapport entretenu avec l'école. La recherche entend évaluer la qualité de la communication des informations, la satisfaction concernant la qualité de l'accueil, les délais, la clarté, le choix de l'affectation de l'élève, ainsi qu'à connaître la perception des familles sur les dispositifs.

Méthodologie : questionnaires en langue d'origine auprès des familles ; entretiens semi-dirigés avec les acteurs institutionnels et associatifs.

AXE 2 - Rassembler des informations sur les pratiques pédagogiques mises en oeuvre et leur efficacité

EVASCOL identifie les différentes organisations pédagogiques des dispositifs mises en oeuvre par les enseignants. En fonction des conditions de scolarisation ainsi décrites et des compétences initiales des élèves, quels vont être les progrès en langue française ? Un test est alors proposé aux élèves à deux reprises dans l'année scolaire pour repérer les niveaux, les progrès visibles et les choix d'orientation retenus.

Méthodologie : questionnaires auprès des enseignants ; tests en français soumis aux élèves.

AXE 3 - Évaluer la qualité de l'intégration des élèves dans leur établissement

EVASCOL part de l'hypothèse que la cohésion scolaire (mise en oeuvre d’une politique de prévention des discriminations, reconnaissance comme individu et prise en compte des parcours de chacun) favorise l’augmentation des performances scolaires. Dans cet axe, il s'agit notamment d'analyser la place d’éventuels préjugés et stéréotypes dans la perception de ces publics ainsi que le ressenti des élèves et la qualité de leur intégration. Cet axe est réalisé en partenariat avec le groupe de recherche MIGRITI, Migration et itinérance : enfants et adolescents à l'école et dans la société, porté par le GRHAPES.

Méthodologie : entretiens semi-dirigés avec les élèves : sociologie visuelle ; théâtre-forum.

Cette recherche se déroule de mars 2015 à novembre 2016, à travers 5 académies sélectionnées (Bordeaux, Créteil, Besançon, Montpellier et Strasbourg).

EQUIPE DE RECHERCHE

ARMAGNAGUE-ROUCHER Maïtena. Maître de conférences en sociologie, INS HEA, Grhapes.
CLAVÉ-MERCIER Alexandra. Docteure en anthropologie sociale, Université de Bordeaux, LAM (UMR 5115).
COSSÉE Claire. Maître de conférences en sociologie, Université Paris Est Créteil (UPEC), LIRTES.
GARCIA Sandrine. Professeure en sciences de l’éducation, Université de Bourgogne, EHESS, IREDU-CSE.
LIÈVRE Marion. Ethnologue, Université Paul-Valéry Montpellier 3, CERCE.
LOISEAU Gaëlla. Doctorante en sociologie, Université du Havre, IDEES-LH.
MENDONÇA DIAS Catherine. Docteure en sciences du langage, chargée de cours à l'Université Bordeaux-Montaigne, CLLE ERSSàB.
MILLON FAURÉ Karine. Maître de conférences en mathématiques, Aix Marseille Université, ADEF.
OLLER Anne-Claudine. Maître de conférences en sciences de l'éducation, Université Paris Est Créteil (UPEC), LIRTES.
RIGONI Isabelle. Maître de conférences en sociologie, INS HEA, Grhapes, chargée de cours à Sciences Po Bordeaux et à l’IUT Bordeaux-Montaigne, chercheure associée au Centre Emile Durkheim.
SCHIFF Claire. Maître de conférences en sociologie, Université de Bordeaux, Centre Emile Durkheim (UMR 5116).
TERSIGNI Simona. Maître de conférences en sociologie, Université de Paris Ouest Nanterre, Sophiapol, Chercheure associée au laboratoire « Dynamiques européennes » de l’Université de Strasbourg (UMR 7367).

Direction du projet au GRHAPES :

Maïtena ARMAGNAGUE-ROUCHER
Isabelle RIGONI
Contact : evascolfr@gmail.com

Blog : evascol.hypotheses.org