Lancement du portail HAL de l’INSHEA

Vous êtes ici

Ecouter

L’INSHEA s’engage en faveur du libre accès et lance son portail d’archives ouvertes HAL (Hyper article en ligne) à l’occasion de la semaine internationale du libre accès, du 22 au 28 octobre 2018 !

À l’instar d’un grand nombre d’établissements d’enseignement supérieur qui ont fait le choix de la plate-forme HAL gérée par le Centre pour la communication scientifique ouverte du CNRS, l’INSHEA poursuit une mission de diffusion et de valorisation des résultats de recherches de ses membres dans le respect de la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 et du plan national pour la Science ouverte annoncé en juillet dernier par la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Ce portail institutionnel destiné au dépôt, à la conservation et à la diffusion des productions scientifiques de l’INSHEA, est l’aboutissement d’un projet mené conjointement depuis 2016 par le Grhapes (Groupe de recherche sur le handicap, l'accessibilité, les pratiques éducatives et scolaires) et le centre de ressources documentaires, avec l’appui de la direction de l’INSHEA et de la mission pour la valorisation scientifique et technique de la ComUE Université Paris Lumières.

Depuis janvier 2018, HAL-INSHEA est alimenté par la communauté scientifique de l’INSHEA, en particulier par les chercheurs du Grhapes qui y déposent eux-mêmes divers types de publications tels que des articles de revues, des communications dans des congrès, des rapports de recherche… Ils contribuent ainsi au mouvement en faveur du Libre Accès à la connaissance, tout en participant à l’amélioration de la visibilité nationale et internationale des travaux de recherche de l’INSHEA.

Pour accompagner chercheurs, mais également doctorants et enseignants, des sessions de formation sont organisées tout au long de l’année par la documentaliste administratrice du portail. Des sessions d’approfondissement peuvent également être proposées sur demande (identité numérique du chercheur, gestion des données de la recherche…).

Merci à l’équipe du service communication et à l’expert AccessiWeb qui ont contribué à donner au portail sa forme actuelle et à le rendre davantage conforme aux critères d’accessibilité numérique.

Aurélie Gono, responsable du portail HAL-INSHEA

> Le portail HAL de l'INSHEA
> Site OpenAccess week (contenu en anglais)
> Consulter la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016
> Consulter le plan national pour la Science ouverte [.pdf, 300 Ko]
> Le Grhapes
> Le centre de ressources documentaires
> Site internet de la ComUE Université Paris Lumières
> Site internet d'AccessiWeb

 

Témoignages sur l’Open Access à l’INSHEA

La parole à … José Puig, directeur de l’INSHEA

« L'archive est un sédiment de connaissance. C'est non seulement ce qui reste lorsque la recherche est achevée mais, surtout, ce qui, aux yeux de tous, témoigne de l'apport frais du travail d'un chercheur à la science vivante. Pour que l'archive elle-même vive, pour qu'elle ne soit pas seulement un dépôt inerte pour les historiens du futur, il faut qu'elle soit accessible, à tous, tout de suite et en toute liberté. Telle est l'ambition de l'archive « ouverte » qui, contre toutes les velléités de confiscation de la connaissance, rend publiques et accessibles, les données les plus récentes.
Dans le secteur des sciences humaines et sociales et dans les domaines à haute utilité sociale qui constituent le champ d'investigation scientifique du Grhapes, publier sur le portail HAL, c'est donc donner à chaque personne concernée, à chaque professionnel, à chaque chercheur d'une autre discipline, à chaque acteur associatif, la chance de mieux comprendre la complexité du monde dans lequel il vit ses engagements. Cela a quelque chose à voir avec la démocratie.
Merci donc à toutes celles et ceux qui, depuis plusieurs mois maintenant, nous permettent d'apprivoiser peu à peu ce formidable outil. »


La parole à …  Lionel Maurel, chargé de la valorisation de l’information scientifique et technique à l’Université Paris Lumières

« L’ouverture par l’INSHEA d’un portail HAL s’inscrit dans une série d’initiatives développées par les membres et associés de l’Université Paris Lumières pour favoriser le Libre Accès et la Science ouverte. La plateforme HAL permet en outre à chaque établissement d’avoir sa propre interface, paramétrée au plus près de ses besoins, tout en communiquant avec celles des autres établissements et de la ComUE (Communauté d’universités et établissements). C’est ainsi, qu’à terme, le portail HAL de l’INSHEA pourra être moissonné par celui de l’Université Paris Lumières, comme le sont déjà les portails de l’Université Paris Nanterre et de l’Université Paris 8. »


La parole à … Mélissa Arneton, enseignante-chercheure à l’INSHEA

« Depuis 2013, le Grhapes met en ligne une synthèse annuelle des productions de ses membres en complément de signalements décrivant des productions d’articles disponibles sur des revues en ligne. Une consultation a été menée en 2016 auprès des doctorants, enseignants-chercheurs, ingénieurs de recherche et membres associés du laboratoire pour recenser leurs pratiques concernant l'Open Access, l'archivage en ligne et les réseaux sociaux scientifiques. Si les réseaux comme Academia ou ResearchGate présentent un intérêt pour le développement de thématiques de recherche et pour que les chercheurs se fassent connaître individuellement, seul un archivage institutionnel en ligne comme celui proposé par HAL permet à la fois d'avoir une audience collective et de respecter les conditions de sauvegarde patrimoniale des productions scientifiques.

L'établissement a opté pour la mise en œuvre d'un portail institutionnel dédié en cohérence avec la stratégie de la ComUE UPL. Depuis décembre 2017, le centre de ressources documentaires et le Grhapes travaillent ensemble pour permettre à tous de signaler leurs travaux, voire de déposer leurs productions. Aurélie Gono du centre de ressources s'occupe notamment de la partie technique, du suivi des dépôts et de l'appui aux déposants. De mon côté, quand j'étais ingénieure de recherche pour le laboratoire de recherche, je faisais un travail de médiation en interne pour inciter les chercheurs à déposer. Nous avons mené ensemble des actions de sensibilisation concernant notamment le droit d'auteur, les droits de reproduction d'articles...

La valorisation des connaissances élaborées par les scientifiques est un objectif commun des archives ouvertes de l'INSHEA pour permettre au plus grand nombre l'accès à de la littérature grise notamment, celle qui est peu publiée, mais elle s'inscrit également dans un ensemble de pratiques à prendre en compte si on souhaite que les chercheurs déposent. Contrairement à des revues en ligne comme celles disponibles sur OpenEdition Journals, HAL ne fait pas de travail éditorial soumettant les publications déposées à l'expertise d'autres scientifiques, ce qui fait que certains chercheurs peuvent être réticents à déposer des textes présentés lors de communications orales directement sur HAL, de manière à pouvoir proposer ensuite ces textes remaniés à un processus éditorial. C'est pourquoi, l'archive institutionnelle de l'INSHEA mentionne plus de notices que de documents en téléchargement complet. Malgré tout, le fait que les chercheurs indiquent leurs travaux en cours permet à ceux que cela intéresse de les contacter pour plus d'informations.

L'intérêt de HAL-INSHEA est de tenter, en plus des dépôts des membres du Grhapes, de faire connaître d'autres types de productions réalisées au sein de l'INSHEA (conférences filmées, cours...). Il s'agit, à terme, de proposer un ensemble de ressources en libre accès sur la société inclusive. Nos pratiques de dépôt sont appelées à évoluer avec l'ajout éventuel des données de recherche. Ces données pourraient intéresser d'autres chercheurs qui souhaiteraient mener des études selon une approche d'analyse secondaire de données. Mais avant d'envisager ces évolutions, il convient de saluer le travail des fonctions supports de l'INSHEA concernant l’appui à la recherche. Elles veillent à ce que les contenus soient déposés et œuvrent, en lien avec le CNRS, à ce que les formats de dépôt puissent à terme être accessibles au plus grand nombre, y compris aux personnes ayant des besoins particuliers. »

> Synthèse annuelle des productions du Grhapes
> Site OpenEdition Journals


La parole à … Thierry Bourgoin, enseignant-formateur à l’INSHEA

  • « Intérêt n° 1 : La philosophie du Libre Accès car j'en suis totalement partisan ; les savoirs sont faits pour circuler, être partagés et interrogés, braconnés et détournés, traduits et reformulés, bref, ce sont des matériaux dont nous héritons, dont nous faisons des usages divers et que nous transmettons à notre tour. Leur libre circulation apparaissant ici comme un signe de bonne santé de la vie des lieux de production de ressources non marchandes.
  • Intérêt n° 2 : Pour la maison INSHEA, cette inscription dans le réseau HAL est une belle opportunité de faire connaître ses activités, ses ressources et ses productions de recherche, aux côtés d'autres établissements dédiés à la vie et à la circulation des savoirs. En somme, il s'agit d'investir ce nouvel espace d'exposition et de visibilité pour les travaux divers qui sont menés par les acteurs et les équipes de la maison.
  • Intérêt n° 3 : Investir ce nouveau lieu de partage des savoirs et des ressources n'est pas si compliqué, et si jamais tel restait le cas, une leçon dispensée par l’administratrice du portail vaut à elle seule le détour !
  • Intérêt n° 4 : Dans le détail, le dépôt d'article est plutôt aisé et le guidage proposé sur la page est suffisamment précis pour éviter de se perdre. On parvient au but rapidement et sans difficulté !
  • Intérêt n° 5 : Enfin, il y a la satisfaction de contribuer, à sa petite échelle, à la visibilité de la maison d'une part, et à la circulation des productions qui y sont réalisées d'autre part. Apporter sa pierre à l'édifice, même si c'est un petit caillou, n'est jamais vraiment anodin pour celui ou celle qui en fait la démarche. »


Le portail HAL de l'INSHEA en chiffres

Types de publications déposées dans HAL-INSHEA : 30% de documents et 70% de notices. Mais encore : 43% d'articles, 40% de communications, 6% de chapitres, 3% de rapports, 8% d'autres publications


Le portail HAL de l'INSHEA en mots-clés

Handicap, école, accessibilité, inclusion, LSF, situation de handicap, besoins éducatifs particuliers, migrations, langue des signes, formation, scolarisation, etc