[Les jeudis du Grhapes] 21 mars 2019 : « Éducation et migration : quelle inclusion ? »

Vous êtes ici

Ecouter

Détail des interventions de la troisième séance du séminaire de recherche « Les jeudis du Grhapes » 2019-2020 « Altérité(s) et société inclusive » 

21 mars 2019 : « Éducation et migration : quelle inclusion ? »
Simona Tersigni, Jean-Luc Primon

"L'enfant des possibles". Pour une ethnographie des rites d'institutions et de passage des élèves dits allophones

Simona Tersigni, maîtresse de conférences à l'université de Paris Nanterre et chercheure au laboratoire Sophiapol 
 

« Il s'agira de pointer les tensions contemporaines qui existent dans la scolarisation des enfants et adolescents migrants en France à partir de travaux pionniers menés avant la circulaire de 2012[1]. Ces tensions continuent de se nourrir  à partir d'un double référentiel qui concerne à la fois le droit et l'émotion, tout en produisant des hiérarchisations, des segmentations et des mises en attente qu'il importe d'appréhender à partir des rites d'institution et de passage étudiés sur le plan ethnographique. Cette communication s'appuie sur le volet scolaire de la recherche EVASCOL (2015-18) et EDUCINCLU qui vient de se terminer sur la scolarisation d'élèves migrants (6-16 ans), aujourd'hui qualifiés en tant qu'allophones (EANA) par l'éducation nationale. »

Enfants et adolescents migrants, parcours scolaire et transition professionnelle. Un regard statistique et rétrospectif.

Jean-Luc Primon, maître de conférences en sociologie, chercheur à l'URMIS (UM CNRS IRD université Paris VII, université Nice), chercheur associé à l'INED

 « Si la France peut se prévaloir d'avoir officialisé dès le début des années 1970 des dispositifs d'accueil destinés aux enfants ou élèves migrants dans son système scolaire en vue de favoriser leur scolarisation par l'apprentissage de la langue, plusieurs recherches attestent qu'en pratique des formes de relégation scolaire ont existé à l'intérieur des établissements.  Dans cette communication, à l'aide des données statistiques de l'enquête TeO (Ined et Insee, 2008), nous proposerons dans un premier temps un regard rétrospectif sur les conditions de scolarisation et les parcours scolaires des enfants migrants dans notre système éducatif depuis les années 1970. Dans un second temps, nous nous focaliserons sur les conditions d'entrée dans la vie professionnelle aux différentes périodes des migrants arrivés en France dans l'enfance ou l'adolescence.»


Informations pratiques

21 mars 2019, de 14 à 16 heures.
Pot d'accueil à 13 h 30 au foyer.

Les conférences seront suivies par un échange avec l'auditoire.

L'entrée est libre sur présentation d'une pièce d'identité. 

Amphithéâtre de l'INSHEA,
58-60 avenue des Landes, 92150 Suresnes.