Les actualités ASH sélectionnées par l’INS HEA

Vous êtes ici


Chaque mois, la Philharmonie de Paris propose d’apprendre un nouveau signe. S’adressant à la fois au public expert en LSF et aux débutants, ces vidéos accessibles à tous permettent de découvrir la richesse du vocabulaire musical en LSF.
En savoir plus


Unifaf (Paris, France)/Apec (Paris, France). Les métiers du sanitaire, social et médico-social. Paris : APEC, 2017
Unifaf et son Observatoire, en partenariat avec l’Apec, publient le référentiel des métiers cadres du sanitaire, social et médico-social pour mieux appréhender l’évolution des compétences requises dans ces secteurs dans les années à venir. Ce référentiel présente les principaux acteurs du marché, les enjeux et les évolutions marquantes, ainsi que seize fiches métiers regroupées en trois grandes familles : les métiers du sanitaire, du social, du médico-social et les métiers transversaux.


30 mars 2017 - Montpellier (34)

Journée organisée par la BPI (Bibliothèque publique d'information), l’ABF (Association des bibliothécaires de France), le SLL (service du livre et de la lecture, Ministère de la culture) et les médiathèques de Montpellier Méditerranée. Cette journée abordera la question de l’accessibilité numérique sous différents angles : sociétal, réglementaire (RGAA), le baromètre d’accessibilité numérique en bibliothèque. Des retours d’expériences et des ateliers suivront les interventions théoriques...
En savoir plus (site de la Fulbi - Fédération des utilisateurs de logiciels pour bibliothèques, information et documentation)


30 mars 2017 - Paris Hôpital Sainte-Anne (14e)
Les apprentissages au risque de la dématérialisation

Journée organisée par l'Unité de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (Uppea) et le Centre référent pour les troubles du langage et des apprentissages (IJ6–Pôle14).  L'équipe a choisi d’interroger ces fameuses traces, les supports sur lesquels elles peuvent... ou non s’inscrire, se mettre en mémoire, se mettre en récit, se transmettre, se transformer en histoire(s), ou encore se perdre, s’oublier. Peut-on faire l’hypothèse que l’arrivée en force des dispositifs numériques dans le champ des apprentissages change les façons de s’approprier savoir et connaissances ? Quelles conséquences pour les enfants, leurs parents, les enseignants, les soignants ?...
Consulter le programme (.pdf, 420 ko)


À l’occasion de la publication de la circulaire de rentrée qui fixe les grandes priorités dévolues aux établissements d’enseignement pour l’année scolaire 2017-2018, la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté les grands axes et principales mesures qui entreront en vigueur à la rentrée 2017 et mobiliseront comme chaque année tous les acteurs de l'École pour une année scolaire réussie. L'axe 8 porte sur l'exigence d'une école inclusive pour les élèves en situation de handicap. Le développement des dispositifs de scolarisation des élèves en situation de handicap a permis une prise en compte plus personnalisée des besoins de chacun : renforcement de l’accompagnement, sensibilisation des situations de handicap dans les établissements, plans autisme et numérique, pour une École toujours plus inclusive.


Baccalauréat général - Épreuves de physique-chimie et de sciences de la vie et de la Terre en série S : évaluation des compétences expérimentales - session 2017
Note de service n° 2017-039 du 1 mars 2017
Bulletin officiel de l'Éducation nationale - N° 10 du 9 mars 2016
Le point 5 de la note précise que les élèves en situation de handicap pour lequel l'avis du médecin désigné par la MDPH n'a pas préconisé une dispense de la partie pratique de l'épreuve mais un aménagement, passent cette partie à partir d'une sélection de situations d'évaluation parmi celles susmentionnées (voir 1. Situations d'évaluation) qui sont adaptées à leur handicap. En fonction de l'avis médical, les adaptations peuvent porter notamment sur le choix des types de situations proposés au tirage au sort, sur l'aménagement du poste de travail, sur la majoration du temps imparti, sur l'aide d'un secrétaire, sur la présentation voire l'adaptation de cette situation.


Circulaire n° 2017-045 du 9 mars 2017
Bulletin officiel de l'Éducation nationale - N° 10 du 9 mars 2017
Les grandes orientations de la rentrée 2017 sont les suivantes :
1. Une École exigeante et attentive au parcours de chaque élève
1.1. Une ambition affirmée pour l'école et le collège
1.2. Des parcours scolaires cohérents et sécurisés
1.3. Une École juste et inclusive
2. Une École porteuse des valeurs de la République
2.1. Une École qui assure la sécurité des élèves et des personnels
2.2. Une École laïque qui prépare aux enjeux d'une société démocratique
2.3. Un cadre de vie apaisé et respectueux qui met en confiance les élèves et les personnels
2.4. Une relation plus forte avec les parents au service de la réussite des élèves
3. Une École ouverte sur le monde contemporain
3.1. Des formations en phase avec les évolutions économiques et sociales pour permettre l'insertion des jeunes et la poursuite d'études
3.2. La transformation numérique de l'École
4. Des équipes pédagogiques mieux accompagnées
4.1. Une formation initiale et continue des enseignants, CPE et psychologues de l'éducation nationale renforcée
4.2. Le soutien à la recherche et à l'innovation
4.3. Une production inédite de ressources et une logique ambitieuse d'accompagnement de l'expertise pédagogique des enseignants
4.4. Le PPCR et l'évaluation des enseignants

Les principales mesures relatives à la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers figurent dans la partie "1.3. Une École juste et inclusive". Sont notamment mentionnés deux dispositifs de formation destinés aux personnels spécialisés : le CAPPEI (certificat d'aptitude professionnelle aux pratiques de l'éducation inclusive) et le DEAES (diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social).


Barnouin, T., Darcillon, T., Drees. (2017). Les dépenses en faveur des personnes handicapées ont progressé de 13,5 milliards d’euros de 2005 à 2014, Études et résultats, 999,1-6.
L’effort social consenti en faveur des personnes handicapées s’élève à 46,6 milliards d’euros en 2014, soit 2,2 % du produit intérieur brut (PIB). Cet effort passe avant tout par le système de protection sociale : les différentes prestations sociales versées au titre du handicap représentent 42,7 milliards d’euros en 2014. Les avantages fiscaux et sociaux en sus s’élèvent, quant à eux, à 3,4 milliards d’euros en 2014. Depuis le tournant de la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées en 2005, cet effort social a progressé en moyenne de 2,4 % par an en euros constants, principalement porté par le développement des prestations sociales. Cette hausse a été notamment portée par la montée en charge de la prestation de compensation du handicap, la réforme des prestations en faveur des enfants handicapés et la revalorisation de l’allocation adulte handicapé.
Consulter le numéro d’Études et résultats


Martin-Blachais, M.P. (Dir.). (2017). Démarche de consensus sur les besoins fondamentaux de l'enfant en protection de l'enfance. Paris : Ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes.
En 2014, le Gouvernement a engagé une réforme de la protection de l'enfance et dressé une feuille de route pour la période 2015-2017, composée de 101 actions, autour de 3 objectifs : une meilleure prise en compte des besoins de l'enfant et de ses droits, l'amélioration du repérage et du suivi des situations de danger et de risque de danger, le développement de la prévention. La loi n°2016-297 du 14 mars 2016 relative à la protection de l'enfant constituait le volet législatif de cette feuille de route. L'action 9 de la feuille de route prévoyait de mener une démarche de consensus pluridisciplinaire et transversale, afin d'asseoir un corpus scientifique partagé définissant le périmètre, le contenu, voire les outils d'analyse contribuant à l'appréhension des besoins fondamentaux, universels et spécifiques de l'enfant en protection de l'enfance, à l'aune des pratiques institutionnelles et professionnelles, pour une évaluation rigoureuse des situations, en vue d'une réponse adaptée au mineur et à sa famille. Telle était la mission confiée au comité d'experts présidé par Marie-Paule Martin-Blachais.
Consulter le rapport (.pdf, 2,5 Mo)

Pages