Les actualités Éducation inclusive sélectionnées par l’INS HEA

Vous êtes ici


Conseil national consultatif des personnes handicapées. (2018). Avis du CNCPH sur le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Paris : CNCPH.
Compte tenu des champs couverts par le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel et au regard de la situation d’emploi et de chômage vécue par 2,7 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans dont la situation de handicap est administrativement reconnue qui ont trois fois moins de chance d’être en emploi et deux fois plus de risque d’être au chômage, au regard également de la situation rencontrée par 8 millions de proches aidants dont la moitié sont en emploi, la commission travail-emploi-formation professionnelle du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) en a demandé la présentation et formule plusieurs recommandations.
Consulter l'avis (CNCPH)


Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH). (2018). École inclusive : état des lieux, réflexions et recommandations du CNCPH. Paris : CNCPH.
La commission éducation-scolarité du CNCPH s’est réunie trois fois en séance exceptionnelle afin de répondre à la saisine de la Ministre et aux questions posées. Elle souhaite, dans le cadre de la prochaine Conférence nationale du handicap l’ouverture de deux chantiers complémentaires :
- un chantier pour la transformation de l’École (de la maternelle au post-bac). Il s’agit dans le cadre de ce chantier d’ouvrir une concertation pour formuler des propositions concrètes et transversales en faveur d’une réelle école accessible pour tous. Cela nécessite de mettre en place un environnement propice à une école inclusive : accessibilité, moyens, sensibilisation, formations… Cela nécessite également de repenser simultanément les missions et l’articulation des ressources internes de l’école, avec celles externes que sont les acteurs médico-sociaux, sanitaires, libéraux et associatifs, ainsi qu’avec celles des familles, des élèves et des étudiants.
- un chantier spécifique sur l’accompagnement qui ne se réduise pas au volet « compensation individuelle » pour ceux des élèves qui en ont besoin mais qui s’élargisse à tous les acteurs. Il permettrait de repenser et d’améliorer les dispositifs, mais aussi d’accompagner les directions des établissements, les enseignants, les parents, l’ensemble des professionnels (psychologues de l’éducation nationale, AESH…)
Télécharger l’avis (.pdf, 900 Ko)
En savoir plus (CNCPH)


Des pratiques pédagogiques améliorent de façon significative les premiers apprentissages en lecture et en écriture.
En savoir plus (Université du Québec à Montréal)


Arrêté du 29 mars 2018 relatif à l'adaptation et à la dispense de certaines épreuves ou parties d'épreuves à l'examen du diplôme national du brevet et du certificat de formation générale pour les candidats présentant un handicap ou bénéficiant d'un plan d'accompagnement personnalisé
Journal officiel lois et décrets, n° 0098 du 27 avril 2018
En application des articles D. 311-13, D. 351-9 et D. 351-27 du code de l'éducation, les candidats à l'examen du diplôme national du brevet et du certificat de formation générale présentant un handicap ou disposant d'un plan d'accompagnement personnalisé peuvent bénéficier d'adaptations ou être dispensés de certaines épreuves ou parties d'épreuves, par décision du recteur d'académie, à leur demande et sur proposition du médecin désigné par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées et dans les conditions fixées par le présent arrêté. L'arrêté du 10 octobre 2016 relatif à l'adaptation et à la dispense de certaines épreuves ou parties d'épreuves à l'examen du diplôme national du brevet pour les candidats présentant un handicap ou bénéficiant d'un plan d'accompagnement personnalisé est abrogé.


Décret n° 2018-296 du 25 avril 2018 instituant un délégué interministériel à la stratégie nationale pour l'autisme au sein des troubles du neuro-développement
Journal officiel lois et décrets, n° 0097 du 26 avril 2018
Ce décret institue un délégué interministériel à la stratégie nationale pour l'autisme au sein des troubles du neuro-développement, placé auprès de la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées. Ce décret précise les missions relevant de sa compétence.

Décret du 27 avril 2018 portant nomination de la déléguée interministérielle à la stratégie nationale pour l'autisme au sein des troubles du neuro-développement - Mme Compagnon (Claire)
Journal officiel lois et décrets, n° 0099 du 28 avril 2018
Mme Claire Compagnon, inspectrice générale des affaires sociales, est nommée déléguée interministérielle à la stratégie nationale pour l'autisme au sein des troubles du neuro-développement.


La notion d’égalité des chances a sans doute freiné l’intérêt de l’Éducation nationale pour les enfants intellectuellement précoces. Mais désormais, des dispositions peuvent être prises pour ces « EIP », au nom de la prévention de l’échec scolaire. Encore faut-il détecter ces jeunes à temps ! Pour cela, la mesure du QI est l’outil de référence, surtout s’il est utilisé avec les précautions conseillées par le psychologue Robert Voyazopoulos (INSHEA). 
Mise à jour du dossier « EIP : l’intelligence précoce peut s’épanouir en classe » publié par la Mutuelle d'assurance des instituteurs de France (Maif).
Consulter le dossier (Maif)


Dans le cadre du plan « Grande pauvreté et réussite scolaire » de l’académie de Créteil, le comité de pilotage académique a souhaité mettre en place des animations dans les écoles, collèges et lycées autour de la question des actions à mener pour compenser les effets de l’origine sociale sur les résultats scolaires. Ces actions prennent appui sur le rapport de Jean-Paul Delahayes de mai 2015 « grande pauvreté et réussite scolaire » et le vade-mecum académique.
En savoir plus (Centre Académique de Ressources pour l'éducation prioritaire de l'Académie de Créteil)


Borloo, J.-L. (2018).  Vivre ensemble-Vivre en grand pour une réconciliation nationale.
Dans le cadre de la mission que lui a confiée le président de la République en novembre 2017, Jean-Louis Borloo a remis au premier ministre un rapport intitulé « Vivre ensemble-Vivre en grand pour une réconciliation nationale ». Il présente 19 programmes dont plusieurs concernant l'éducation et l'insertion sociale et professionnelle, tels que « Investir dans la petite enfance », « De l’école à la « cité éducative » », « Grandir par la culture » « Développer et insérer nos quartiers par le sport », « Tout passe par l’entreprise et l’emploi », « Un plan national pour gagner la bataille contre l’illettrisme et l’illectronisme, former aux savoirs de base »,  « L’académie des leaders, la nouvelle grande école ».
Consulter le rapport (Ministère de la Cohésion des territoires)
Consulter la revue de presse réalisée par l'Observatoire des zones prioritaires (OZP)


Suite à la présentation du dispositif associatif « Faciliter le langage aux enfants », Cécile Goï, professeur d'université et didacticienne en français langue seconde/français langue étrangère, (FLS/FLE) à l'université de Tours, analyse les enjeux des constructions de l'altérité dans les relations avec les familles en situation de migration récente.
En savoir plus (Centre Alain Savary)


31 mai 2018 - Foyer international des étudiantes, Paris (5e)
À l’occasion de la sortie du numéro 79 de la revue Agora débats/jeunesses consacré aux rapports des jeunes non diplômés au travail, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) organise une conférence-débat sur le thème « Jeunes sans diplôme : quels rapports au travail et à l'emploi ? ».  « Chercheurs et professionnels réunis autour de ces problématiques inviteront à dépasser le cliché persistant d’une génération désengagée au travail. Ils montreront en effet l’importance que revêt l’obtention d’un emploi pour ces jeunes sans diplôme souvent contraints d’accepter des emplois précaires et des conditions de travail difficiles. »
En savoir plus (Injep)

Pages