[Soutenance de thèse] Observer les initiatives des élèves avec polyhandicap : une approche clinique des situations d'apprentissage

Vous êtes ici

Ecouter
 
Esther Atlan, a le plaisir de vous inviter à la soutenance de sa thèse en psychologie intitulée « Observer les initiatives des élèves avec polyhandicap : une approche clinique des situations d'apprentissage »
La soutenance aura lieu le mardi 6 décembre à 10h dans l'amphithéâtre de l'INSHEA, 58-60 avenue des Landes, 92150 Suresnes. 
 
Résumé : 

Cette thèse avait pour objectif de repérer et d’analyser les initiatives de sept jeunes avec polyhandicap de 6 à 13 ans et scolarisés en unité d’enseignement. Trois questionnements ont guidé ce travail, dans une démarche inductive et exploratoire. Le premier visait à mieux connaître le contexte de classe dans lequel les jeunes étaient scolarisés. Le second cherchait à identifier et caractériser les initiatives produites par les jeunes dans ce cadre. Le troisième, enfin, visait à montrer dans quelle mesure les professionnels présents en classe réagissaient ou répondaient à ces mêmes initiatives. Les données analysées ont été recueillies dans le cadre du projet Polyscol (Toubert-Duffort et al., 2018). Les jeunes ont notamment été filmés en classe, au sein de deux instituts médico-éducatifs différents. L’analyse d’une séance d’apprentissage filmée par établissement a permis de repérer plus de 1 000 initiatives. Les résultats concernant le contexte ont révélé une grande variété dans l’organisation des situations pédagogiques (e.g., la répartition des rôles entre professionnels présents en classe), avec toutefois des points communs dans la structuration du temps et les expériences sensorielles proposées. L’analyse des initiatives des élèves et des réponses des professionnels a mis en évidence des variations importantes entre les situations (cf. quantité et contenu des initiatives des élèves, et taux de réponses vs. non réponses des professionnels). Ces résultats amènent à considérer le rythme au sein des interactions comme un élément central au cours des séances de classe ; l’attention portée à ce rythme et au processus d’accordage vient soutenir la relation éducative, au service du développement des apprentissages des élèves avec polyhandicap.  

 
Le jury sera composé de : 
Geneviève Petitpierre, Professeure des universités, Université de Fribourg
Virginie Dardier, Maître de conférences HDR, Université Rennes 2
Léandro De Lajonquière, Professeur des universités, Université Paris 8
André Sirota, Professeur des universités émérite, Université Paris Nanterre
Galina Rybkine, Secrétaire Générale, Association Groupe Polyhandicap France
Minna Puustinen, Professeure des universités, INSHEA, directrice de thèse

Danièle Toubert-Duffort, Maitre de conférences, co-directrice