Archives des projets de recherches

Vous êtes ici


Notre intervention consistera à évaluer un dispositif de tutorat de lycéens en situation de handicap par des étudiants en école d’ingénieurs. Face au manque de synergies entre le système éducatif et le milieu économique, cette expérimentation vise à améliorer le parcours vers l’emploi des lycéens en situation de handicap en agissant sur l’environnement dans lequel ils se trouvent. Ainsi, cette expérimentation met en scène l’entreprise à travers les handi-managers, les établissements scolaires à travers les lycéens, les écoles d’ingénieurs à travers les handi-tuteurs, tous réunis autour d’un système dont il s’agira de saisir les mécanismes de construction et de régulation. Dans un souci de clarté, on distinguera les objectifs du projet pour chacun de ces acteurs. Si l’objectif est de mieux connaitre, grâce à cette expérimentation, les différentes facettes du tutorat, il consiste également à révéler les mécanismes socio-organisationnels qui permettraient aux entreprises, aux écoles d’ingénieurs et aux lycées de produire des modèles de transitions synergétiques pour les jeunes les lycéens en situation de handicap.


L’INSHEA portait, en lien avec l’association Tremplin – Études, Handicap, Entreprises, un projet européen dont l'objectif était de développer une méthodologie d’accompagnement des étudiants handicapés conjuguant efficacement réussite universitaire et accès à l’emploi dans plusieurs pays européens. Ce projet, nommé "Univers’emploi", mobilisait dans son consortium européen, l'université d’Aarhus (Danemark), le Trinity college de Dublin (Irlande), l’université de Cork (Irlande), ainsi que l'université Foro Italico de Rome (Italie). En France, la phase d’expérimentation du projet s'est déroulée dans les universités de Paris Ouest Nanterre La Défense, de Strasbourg et de Montpellier 1. Univers’emploi entendait faciliter l'accès à l'emploi des étudiants en situation de handicap dans un contexte où l'augmentation de leur nombre dans l’enseignement supérieur n’avait qu’un impact limité pour eux en termes d’emploi (OCDE, 2003, OCDE, 2008 ; Ebersold, 2008).


La France a accepté de participer à l’enquête internationale menée par l’OCDE portant sur « Les parcours des lycéens et étudiants à besoins éducatifs particuliers vers l’enseignement supérieur et l’emploi ». La coordination et la mise en œuvre de cette étude ont été confiées à l’INS HEA. Menée dans 9 pays, cette étude s’intéresse aux parcours des lycéens et des étudiants présentant une déficience, une maladie invalidante ou des troubles de l’apprentissage. Elle vise à identifier les facteurs qui facilitent et ceux qui entravent la transition vers l’enseignement supérieur et l’emploi, en considérant l’impact des dispositifs et des pratiques sur les cursus scolaires et universitaires et la vie quotidienne de jeunes lycéens et étudiants à besoins éducatifs particuliers. Cette recherche se propose en outre d’identifier les parcours favorisant l’inscription sociale des lycéens et des étudiants handicapés et prévenant les ruptures et les discontinuités engendrées par l’accroissement des périodes de transition ainsi que l’individualisation des politiques publiques.


Le projet se propose de créer, en collaboration avec six pays, une méthodologie d'orientation professionnelle pour les enfants et les jeunes ayant des besoins éducatifs particuliers (BEP).


Chaque année, des enfants et des adolescents arrivent en France sans maîtriser la langue ni les codes sociaux. Les enjeux sont importants en matière de participation et d’insertion, tant pour ces jeunes et leur famille que pour la société dans son ensemble. Ce projet de recherche entend analyser les manières dont ces jeunes et leur famille prennent part à / prennent place dans la société environnante. Comment s’opèrent les diverses dynamiques de participation socio-urbaine mais aussi scolaire de ces enfants et adolescents ?


Cette recherche a pour objectif général d’analyser les spécificités de participation à la vie sociale d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes en situation de handicap rare. Plus précisément, il s’agit d’identifier les restrictions perçues de leur participation mais aussi les différents leviers favorisant le développement de conditions de vie les plus favorables à ces personnes et à leurs proches, dans différents espaces de vie.


« EyeSchool » est un assistant scolaire nomade, adapté aux élèves déficients visuels, intégrant les outils nécessaires à la visualisation du tableau de classe ainsi qu’à la lecture de documents. Ce dispositif d’aide aux enfants malvoyants est né de la collaboration de neuf salariés THALES engagés dans une formation de niveau un.


Ayant pour vocation de préciser et d’homogénéiser les pratiques professionnelles d’évaluation au sein des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH), le guide d’évaluation multidimensionnelle (Geva) entend également contribuer aux changements de regard sur le handicap et les personnes présentant une déficience et permettre les changements de pratiques ambitionnés par la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. A l’image du GEVA, le GEVA Sco est un support règlementaire à la mise en place du droit à compensation des conséquences du handicap qui ne se substitue ni au droit à réparation, ni au droit à l’accessibilité, mais participe du plan personnalisé de compensation ouvrant droit à une prestation de compensation. Il comble l’absence de support d’évaluation nécessaire à la mise en œuvre de réponses appropriées aux demandes d’aide (notamment d’auxiliaires de vie scolaires) liées à la scolarisation et à la coopération entre les acteurs des MDPH, de l’éducation nationale et du secteur médico-social, soulignée par plusieurs groupes de travail. Le projet entend cerner les modalités d’appropriation du GEVA Sco par les acteurs impliqués dans la scolarisation d’élèves à besoins éducatifs particuliers, ainsi que ses atouts et ses faiblesses. Il s’intéressera notamment à ce titre aux apports de l’outil en termes d’évaluation des besoins et de préconisations, ainsi qu’en termes d’appréhension de l’effet capacitant des aides humaines, pédagogiques et techniques. Il se concentrera également sur la question de la coopération entre les acteurs impliqués dans le processus ainsi que sur la question de la mobilisation de l’élève et, le cas échéant, de sa famille.

Pages