Armagnague-Roucher Maïtena

Vous êtes ici

Maîtresse de conférences en sociologie | Chercheure au Laboratoire Grhapes (EA 7287) | Chercheure associée au Centre Émile Durkheim et à MIGRINTER (UMR 7301)
Ecouter
 

Axes de recherche

Accessibilités, mutations et citoyenneté

Mots-clés

École, jeunesses, migrations, minorités, quartiers populaires

 

Principales publications 

  • Armagnague-Roucher, M, « Accessibilité et légitimation scolaire : une analyse des classements professoraux des enfants et jeunes migrants allophones », Éducation et Sociétés, à paraître 2020.
  • Armagnague, M, « La "boîte noire" de l’allophonie : la construction d’une segmentation scolaire ethnico-raciale des migrants », Migrations Société, 2, n°176, 2019, pp. 33-47.
  • Armagnague, M, « Enfants et jeunes migrants à l’école de la République : une scolarité sous tension », Revue Européenne des migrations internationales – REMI-, vol. 34, n°4, 2018, pp. 45-71 parution en 2019.
  • Armagnague, M ; Rigoni, I, « Expériences scolaires des mineurs migrants », Revue Européenne des migrations internationales – REMI-, vol. 34, n°4, 2018, pp. 7-11, parution en 2019.
  • Armagnague, M ; Oller ; A.-C ; Clavé-Mercier, A et Lièvre, M, « Les dispositifs de scolarisation des enfants et jeunes migrants en France : des producteurs de "scolarités contraintes" », Cahiers de la Recherche sur l’Education et les Savoirs, CRES, n°18, 2019, pp. 147-172.
  • Armagnague, M ; Tersigni, S, « L’émergence de l’allophonie comme construction d’une politique éducative : le traitement scolaire des enfants migrants en France », Emulations, Revue des Sciences Sociales, n°29, 2019 pp. 73-89.
  • Armagnague, M, « La France et l’Allemagne et leurs jeunesses d’origine étrangère : Le cas des jeunes d’origine turque », dossier "La France en crise", Lendemains (Tübingen), 2019, pp. 75-84.
  • Armagnague, M, « "Jeunesses des rues" au Cap-Haïtien : un rôle politique dans la société locale », Revue « Le rôle des « jeunesses des rues » au Cap-Haïtien », Revue internationale des études du développement, n°234, 2018 / 2, pp. 79-100.
  • Armagnague, M ; Rigoni, I, « Exprimer son expérience scolaire dans la migration : une analyse des méthodes participatives », Nouvelle Revue. Education et société inclusive, 2018/2, n°82, pp. 27-45.
  • Ebersold, S ; Armagnague, M, « Importunité scolaire, orchestration de l’accessibilité et inégalités », Éducation et Sociétés, n° 39/2017/1, pp. 137-152.Principales communications. 

Ouvrage : Armagnague, M, Une jeunesse turque en France et en Allemagne, préface de François Dubet, Ed. Le Bord de l’eau, Lormont, 2016.

Enseignements

Responsabilités pédagogiques :

Responsable du parcours de Master « Pratiques inclusives et Accessibilité dans l’éducation auprès des publics migrants », diplôme conçu, ouverture administrative prévue 2020/2021 avec Isabelle Rigoni ;

Responsable du Diplôme Universitaire « Éducation, migrations et minorités » avec Isabelle Rigoni depuis 2016 ;

Responsable de la mission de formation d’intérêt national « Éducation et migration » avec Isabelle Rigoni depuis 2016.

Thématiques :

Cours magistraux : sociologie générale, sociologie de l’éducation, sociologie urbaine et de la déviance, sociologie des migrations, des discriminations et des relations interethniques, analyse des facteurs de cohésion sociale et problèmes sociaux ; sociologie du travail et des professions éducatives.

Travaux dirigés : regards croisés sur les discriminations, les pédagogies et les publics minorisés, études de cas professionnelle, méthodologie de recherche qualitative (entretiens et observation ethnographique), méthodes de recherches visuelles et artistiques, méthodologie du diagnostic socio territorial, ingénierie de projet, accompagnement de stage et pratiques professionnels, méthodologie de mémoire de master (Master 1 et Master 2, mémoires « recherche » ou « professionnels »).

Direction de mémoire de M1, M2 et DU : accessibilité scolaire, migration, minorisation relations et pratiques pédagogiques et éducatives en situation minoritaire, justice scolaire.

Responsabilités scientifiques

Responsable du projet EMIGROScol « L'expérience migratoire dans l'orientations scolaire » 

Porté par MIGRINTER (UMR 7301) financé par l’Institut Convergences Migrations, 2019-2020.

Projet de recherche par suivi de cohortes, méthodologies qualitative et quantitative.  

Équipe : Jean-Luc Primon, Severine Chauvel, Géraldine Bozec, Audrey Boulin, Lila Belkacem, Leila Frouillou, Simona Tersigni, Julien Long, Thomas Douniès, Marie Francoise Valette, Aksel Kilic, Catherine Mendonca Dias et Karine Buard.

Responsable du projet : EDUCINCLU « Accueillir, scolariser et accompagner les élèves primo-arrivants. Les professionnels du champ éducatif face aux enjeux de l’inclusion » 

Avec I. Rigoni, financé par l’IRES (Institut de recherches économiques et sociales), soutenu par l’UNSA de 2016 à 2019.

Projet de recherche par réalisations de monographies de deux territoires scolaires dans chacune des trois académies : Versailles, Bordeaux et la Guyane (6 établissements au total) en écoles primaires et collèges. Mise en œuvre de méthodologies qualitatives par observations ethnographiques et entretiens, participatives (Interventions sociologiques, sociologie visuelle) et artistiques (clown de théâtre). Suivi durant deux ans de l’ensemble de la politique académique dédiée aux élèves primo-migrants.

Équipe : Iona Baneux, Grégory Bériet, Audrey Boulin, Claire Cossée, Valérie Lanier, Colette Le Petitcorps, Lorenzo Navone, Simona Tersigni, Alexandra Vié.

Responsable du projet EVASCOL « Évaluation de la Scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivées EANA et issus de famille itinérante et de voyageurs EFIV »

Avec I. Rigoni. Projet financé par Le Défenseur des Droits, de 2015 à 2018.

Responsable du projet SAJE « L’expérience éducative et Scolaire et la construction de l’Altérité des Jeunesses et Enfances minorisées »

Avec C. Audebert et I. Rigoni, partenariat Grhapes et MIGRINTER. Projet financé par la MSH-CNRS de Poitiers de 2015 à 2016.

Responsable du projet MIGRITI « Migration et itinérance »

Avec C. Cossée, I. Rigoni et S. Tersigni. Projet financé par l’UPL (Université Paris Lumières) de 2014 à 2016.

Responsable du projet « Enfances des rues » au Cap-Haïtien

Avec F. Reichhart. Projet financé par le Ministère des affaires étrangères et du développement international et la Mairie de Suresnes de 2014 à 2015.

Responsable de la recherche : « Comparer les parcours juvéniles et les ressources communautaires en France et en Allemagne »

Financé par le CIERA (Centre interdisciplinaire d’Études et de Recherches sur l’Allemagne) de 2008 à 2009.

Responsable de projet « Jeunes issus de l’immigration turque en France et en Allemagne »

Projet financé par la Direction de la Population et des Migrations (DPM), Ministère du travail, de l’emploi et de la cohésion sociale, de 2007 à 2008.

Membre de l’équipe du projet DIRA (DIre le RAcisme) : « Rapporter des expériences de racisme et de discrimination raciste : quels effets de la race de l’enquêteur.rice ? »

Dirigé par Géraldine Bozec financé par l’Institut Convergences Migrations depuis février 2019.

Encadrement doctoral 

Codirection de thèses en sciences de l’éducation :

Alexandra Vié : « École et scolarisation en territoire frontière d’Amazonie : le cas de la commune de Maripasoula, Guyane française », codirection avec Aziz Jellab, INSHEA-UPL.

Léonard Colin : « Instituer l’inclusion scolaire en Haïti : Réflexion sur le transfert de savoir-faire "inclusifs" ? », codirection avec Denis Poizat, Université Lyon 2.

 

Télécharger le C.V complet de Maïtena Armagnague-Roucher (.pdf, 528 Ko)