Les actualités Éducation inclusive sélectionnées par l’INSHEA

Vous êtes ici


Lycée d'enseignement général et technologique. Enseignement optionnel de langue des signes française - Classes de seconde, première et terminale
Arrêté du 17 juillet 2020
Bulletin officiel de l'Éducation nationale - N° 44 du 19 novembre 2020
L'enseignement de la LSF au lycée d'enseignement général et technologique est fixé par les annexes du présent arrêté. L'annexe 1 est consacrée au programme de langue des signes, littérature et culture sourde (LSF L1) de seconde, première et terminale des voies générale et technologique, enseignement optionnel. Ce programme LSF L1 s'adresse à des élèves sourds, malentendants ou entendants ayant déjà acquis un niveau intermédiaire de maîtrise de la LSF. L'annexe 2 aborde le programme de langue des signes française, langue seconde (LSF L2) de seconde, première et terminale des voies générale et technologique, enseignement optionnel. Ce programme LSF L2 s'adresse à des élèves commençant l'apprentissage de la LSF au lycée.
Consulter l'arrêté (Bulletin officiel de l'Éducation nationale)


La circulaire ministérielle de 2014 refondant l’éducation prioritaire précisait que l’ensemble des projets de réseaux ainsi que la carte de la géographie prioritaire devaient être évalués au terme d’une période de cinq ans, soit en 2019. Il s’agit là d’une étape importante pour améliorer et renforcer cette politique afin qu’elle puisse mieux contribuer à la réussite des élèves des quartiers défavorisés. L’Observatoire des Zones d’éducation prioritaire (OZP), association indépendante fondée en 1990, constatant l’absence d’initiative ministérielle, a décidé de prendre ses responsabilités en proposant une évaluation publique de l’éducation prioritaire sur la période 2014/2019. Rapport de 142 pages, disponible en ligne.
En savoir plus (OZP)


10 décembre de 10 à 13 heures - En ligne
The OECD States that almost one-fifth of students may develop a special education need during their school years. Despite this statistic, access to mainstream education is still far for being a reality for many learners with special educational needs, including many who have a disability. Fostering more inclusive learning environments, which more accurately reflect our diverse societies, help to ensure that the learning needs of all students are met and that all children are able to flourish and fulfil their full potential.The partners of the « Promoting positive attitudes and evidence-based policy for inclusive education » (IE+) project believe that the goal of  inclusive education is real and achievable. Co-funded by the Erasmus+ programme, the project aims to provide decision-makers (including policy-makers and education providers) with the information, training and tools that allow for evidence-based policy making, that will support the transition towards inclusive education for children with intellectual disabilities aged between 3-18 years old. The partners of the IE+project invite you to join them on the 10th December to discuss how together we can work together we can develop effective, evidence based polices fore education and support the inclusion of all learners in the classroom.
En savoir plus (EASPD)
S'inscrire au webinaire (EASPD)


1er au 2 décembre 2020 - En ligne
Hosted by the European Commission, in partnership with the European Disability Forum, this annual event is an opportunity for the EU to mainstream disability issues and to raise awareness of the challenges faced by persons with disabilities in their everyday lives.
Politicians, high-level experts and disability advocates will attend the conference to discuss the challenges, solutions and projects for improving policies related to persons with disabilities.
The 2020 conference will include discussions on the Covid-19 pandemic and its impact on persons with disabilities. It will also be an opportunity to put forward the final results of the evaluation of the European Disability Strategy 2010-2020 and to have a last round of reflections for the forthcoming Strategy on the Rights of Persons with Disabilities 2021-2030. [Résumé d'auteur]
Date limite d'inscription le 27 novembre 2020.
En savoir plus (European Disability Forum)


As a platform for collaboration, the Agency is committed to broad and open information‑sharing. The Agency’s new Open Access Policy affirms this commitment by expanding the reach and impact of its outputs. The policy clarifies usage and modification rights of Agency resources. Open-access resources are copyrighted but are available on the Agency website for the public to access, download and share. Certain outputs, such as practical tools, are open source. Anyone can modify open‑source resources to meet their needs, but Agency approval is necessary to modify other open‑access resources. All future Agency project outputs will include the relevant open access disclaimer text and Creative Commons licence. The Creative Commons website contains a section about open access literature, explaining its role in ensuring broad availability of academic research.
En savoir plus (European Agency for Special Needs and Inclusive Education)


À l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH), le groupe Aegide Domitys s’engage avec l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées) dans une convention nationale ayant pour objectif de favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap.
En savoir plus (Secrétariat d'État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées)


Dans le cadre de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, du 16 au 22 novembre 2020, deux grandes entreprises d’envergure internationale, le groupe Nestlé d’une part et Naval Group d’autre part, ont rejoint la mobilisation en faveur de l’emploi et du handicap en signant le Manifeste pour l’inclusion des personnes handicapées dans la vie économique. La signature des engagements s’est tenue aujourd’hui en présence de Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, journée également marquée par la mobilisation des employeurs autour du DuoDay.
En savoir plus (Secrétariat d’État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées)


Sous le haut patronage de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées, l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées) et le FIPHFP (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) ont signé une convention de partenariat pour la mise en œuvre, à titre expérimental et à partir du 1er janvier 2021, d’une plateforme de prêts de matériel en Occitanie. Ce nouvel outil permettra de tester avant un achat définitif par l’employeur pour son collaborateur en situation de handicap (avec des financements FIPHFP et Agefiph), pour bénéficier d’une solution transitoire avant l’arrivée du nouvel équipement commandé, ou encore pour permettre à un centre de formation de proposer une solution le temps d’un parcours d’apprentissage ou de formation.
En savoir plus (Secrétariat d'État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées)


Dans le cadre de la Semaine européenne de l’emploi des Personnes handicapées (du 16 au 22 novembre) et du Duoday (19 novembre), Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l’Insertion et Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées, affirment leur soutien à la politique d’insertion et d’inclusion de la Coupe du Monde de Rugby France 2023. Les ministres ont signé ce jour avec Claude Atcher, directeur général du Groupement d’Intérêt Public #FRANCE2023, une charte d’engagements réciproques pour mobiliser les acteurs de l’insertion et de l’emploi.
En savoir plus (Secrétariat d'État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées)


Brun, L., Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp). (2020, novembre). 67 909 élèves allophones nouvellement arrivés en 2018-2019 : neuf sur dix bénéficient d’un soutien linguistique ou d’une scolarité dans un dispositif spécifique. Note d'information, 20(39).
Au cours de l’année scolaire 2018-2019, 67 909 jeunes ayant des besoins éducatifs particuliers dans le domaine de l’apprentissage du français langue seconde ont été scolarisés en école élémentaire, en collège ou en lycée. C’est 3 559 de plus qu’en 2017-2018. À ces élèves allophones nouvellement arrivés et scolarisés s’ajoutent 2 035 jeunes pris en charge par les missions de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) et 2 587 jeunes en attente d’une affectation. Près de huit allophones nouvellement arrivés et scolarisés sur dix étaient déjà scolarisés précédemment et plus de neuf sur dix bénéficient d’un soutien linguistique, la plupart du temps dans des unités pédagogiques pour les élèves allophones arrivants.
Données complémentaires disponibles au format .xls.
En savoir plus (Ministère de l'Éducation nationale)

Pages