Les actualités Éducation inclusive sélectionnées par l’INSHEA

Vous êtes ici


Dans sa mission d'appui au déploiement des Unités d’enseignement en maternelle autisme (UEMA) et des Unités d'enseignement élémentaire autisme (UEEA), le Centre de ressources autisme Île-de-France (Craif) a été chargé, par l'ARS d'Île-de-France, de réaliser deux kits pour l'Éducation nationale. Deux padlets (répertoires de ressources en ligne) ont ainsi été élaborés par l'équipe du Craif, en collaboration avec la Délégation interministérielle à la stratégie nationale pour l'autisme et avec l'INSHEA.
Consulter le Kit école UEMA (Craif)
Consulter le Kit école UEEA (Craif) 


Dans quelle mesure les élèves issus de territoires dits défavorisés, ruraux et urbains, sont-ils victimes d'inégalités scolaires ? Jusqu'où pouvons-nous relativiser les discours misérabilistes sur les écoles rurales et les écoles en réseaux d'éducation prioritaire (REP) ? Quels sont les différents éléments qui découlent du territoire et qui influencent l'enseignement, la réussite des élèves et leurs choix d'orientation ? Et enfin, comment repenser la formation des enseignants afin que le territoire, réel et symbolique, soit véritablement pris en compte dans l'éducation et l'orientation des élèves ? Avec les invités : Pierre Champollion, docteur en sciences de l'éducation au laboratoire ECP, et Sylvain Broccolichi, professeur de sociologie et chercheur au laboratoire RECIFES. Épisode 27 de l'émission « Ça manque pas d'r » de la webradio Kadékol de l'Institut français de l'éducation (Ifé). (Audio : 31 min 45).
En savoir plus (Ifé)


Cristofoli, S. (2020, mai). En 2018-2019, l’absentéisme touche en moyenne 6 % des élèves du second degré publicNote d'information, 20(18). Paris : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp).
Du fait de leurs absences, les élèves perdent en moyenne 6,7 % de temps d’enseignement. Lorsque seules les absences non justifiées sont prises en compte, ce temps d’enseignement perdu est de 1,6 %. De septembre 2018 à mai 2019, dans les établissements publics du second degré, 6 % des élèves ont été absents de façon non justifiée quatre demi-journées ou plus par mois, en moyenne. Ce taux d’absentéisme moyen annuel est de 3,5 % dans les collèges, de 7,6 % dans les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT) et de 19,1 % dans les lycées professionnels (LP).
Données complémentaires disponibles au format .xls.
En savoir plus (Ministère de l'Éducation nationale)


L'opération vacances apprenantes a pour objectif de répondre au besoin d'expériences collectives, de partage et de remobilisation des savoirs après la période de confinement qu'a connu notre pays. Les enfants et les jeunes les plus privés de ces apports doivent se voir proposer une offre d'activités spécifique et renouvelée.
En savoir plus (Ministère de l'Éducation nationale)


Comme leurs camarades, les enfants déficients visuels ont fait ou vont faire leur rentrée à l’école après ces semaines de confinement. L’école qu’ils connaissent a changé : sens de circulation, mobiliers des classe enlevés, marquages au sol pour respecter les distances, consignes de ne pas toucher, etc. L'Association nationale des parents d'enfants aveugles (ANPEA) a rédigé une fiche de conseils et de préconisations pour préparer cette reprise.
En savoir plus (ANPEA)


L’un des facteurs de protection le plus efficace, c’est la relation de bienveillance. Elle agit […] comme une ressource permettant d’accroître la résilience. Un texte de Pierre Potvin, professeur titulaire retraité au Département de psychoéducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Réseau réussite Montréal sollicite des chercheurs et chercheuses sur certains aspects de la persévérance scolaire liés à la crise actuelle.
En savoir plus (Réseau réussite Montréal, Canada)


Le bulletin de veille « Déficience visuelle » numéro 53 de mai 2020, réalisé par le Centre de ressources de l'INSHEA, est en ligne. 
Abonnez-vous directement en ligne via ce formulaire pour recevoir le bulletin par courriel tous les mois.


Pour échanger autour de l'enjeu du désengagement de la scolarité de certains élèves depuis le début du confinement, limiter les risques d’un décrochage massif et préparer une rentrée scolaire hors norme, Marine Portex, coordinatrice scientifique de l’étude SynLab et membre de Manag’Educ a échangé avec Alain Pothet, inspecteur d’académie et correspondant académique pour l’éducation prioritaire à l’Académie de Créteil, et Eunice Mangado-Lunetta, directrice des programmes pour l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev).
Le replay du webinaire est disponible. Il faut indiquer une adresse mail pour y accéder. (Vidéo : 1 heure 04 min)
Accéder au replay du webinaire (Crowdcast)


Selon les enseignants, 20% des élèves sont désengagés de leur scolarité depuis le début du confinement ; 30% en éducation prioritaire. Dans un contexte de réouverture progressive des classes, l’association SynLab a lancé une enquête auprès des enseignants pour comprendre leur perception du désengagement et des risques de décrochage de leurs élèves. L'intégralité de l'enquête est disponible.
En savoir plus (SynLab)


L'Union mondiale des aveugles (UMA) a rédigé une brève étude visant à identifier les défis que rencontrent les personnes aveugles et malvoyantes du fait de la pandémie du COVID-19. L'UMA a décidé de mener cette étude pour pouvoir  mieux défendre les droits des personnes aveugles et malvoyantes et s'assurer que les stratégies de réponse face au COVID-19 soient inclusives et accessibles.
Répondre à l'enquête (Google Doc)

Pages